Comment naissent les différentes saveurs d’un whisky ?

Savez-vous que le whisky a été créé pour la première fois au Japon, même si cette boisson très populaire est souvent associée à l’Écosse ou à l’Irlande ? En effet, le whisky est un breuvage complexe avec des saveurs d’un whisky et des arômes pour tous les goûts. Les experts décident aujourd’hui de dévoiler quelques secrets de fabrique de cette liqueur.

L’histoire du whisky

Même à ce jour, les Écossais et les Irlandais se disputent encore la conception du whisky. En effet, chaque partie revendique sa création et personne ne lâche l’affaire. Bien que le whisky ait vu le jour au Japon, la technique de réalisation de leur whisky n’a été peaufinée que bien des années plus tard. Donc, leur produit n’a jamais été qu’une ébauche qui n’a jamais été commercialisée. En réalité, tout a commencé en Égypte en l’an 3000 avant J. C, puisque c’est là-bas que le procédé de fabrication d’alcool a fait son apparition, mais cela a été utilisé pour fabriquer du parfum. C’est bien plus tard que les techniques de distillation se sont développées et a abouti à la fabrication du whisky que l’on connaît tous. Mais c’est seulement au Moyen-âge que le terme « alcool » apparaît pour la première fois.

Les différentes saveurs d’un whisky

Les experts en whisky parlent de palettes d’arôme. Dans le domaine du whisky, ces connaisseurs ont alors essayé de simplifier la qualification de ses arômes en y mettant un adjectif simple que tout le monde peut retenir. Ainsi, il y a quatre types de palettes d’arôme à savoir le fruité, le boisé, le tourbé et le floral. Chacun d’eux possède des éléments différents des autres. Par exemple, pour la note florale ses composantes sont les fleurs d’oranger, de la lavande et de la menthe. Dans la note tourbée, il y a de l’eucalyptus, de l’encens et bien entendu de la tourbe. Ainsi, pour le boisé on y voit notamment du chocolat, du caramel, des épices et de la vanille. Et pour finir, pour la note fruitée il y a de l’orange, des raisins secs et d’autres fruits.

Comment naissent les différentes saveurs d’un whisky ?

La naissance des saveurs d’un whisky est vraiment un phénomène difficile à expliquer. Des recherches ont été menées à ce sujet, cependant, l’avancée de cette dernière n’est pas assez satisfaisante. Pourtant, le goût général du whisky peut être expliqué par la qualité de ses composants ainsi que leur origine, mais aussi de son contenant pendant sa maturation. Par exemple, le choix de la céréale est très important. Les spécialistes s’accordent à dire que, bien entendu, des céréales à base de blé ou de maïs ne donneront pas la même saveur. De même, la façon dont chaque fournisseur distille ce dernier influe sur son goût et sa saveur. Le plus important, qu’il ne faut en aucun cas négliger, est son contenant, c’est-à-dire le fût. Oui, en effet, les saveurs d’un whisky provenant d’un fût en chêne seraient, à ce qu’il paraît, de meilleur goût que les autres.

Solutions pour se faire livrer son apéro à Paris en quelques minutes
Formation hygiène alimentaire en ligne