Pourquoi le rhum est-il blanc ?

Publié le : 19 juin 20204 mins de lecture

Depuis des années, le rhum reste la boisson alcoolisée la plus populaire dans le monde. Sachant que le rhum de couleur est la variété la plus répandue, les rhums blancs sont les plus appréciés des consommateurs. Il est important de savoir comment l’on obtient la couleur neutre ou blanche du rhum.

Le rhum est blanc grâce à ses ingrédients de base

Pour la production des rhums classiques, le principal ingrédient est la canne à sucre ou les mélasses. Après le pressage et l’ajout de levures, le jus de mélasses ou de canne à sucre obtenu pourra être fermenté et transformé en alcool. On obtient ensuite de rhum qui passera par une étape de distillation qui va définir la qualité aromatique du rhum, la concentration de sa texture et de ses arômes. Ce rhum connaît une saveur légèrement sucrée et un goût de canne fraîche. Divers autres ingrédients peuvent être incorporés pour assurer sa particularité, comme des fruits exotiques, du tabac blond, du thé, du beurre frais, des arômes de pâtisserie, du foin, de la banane mûre ou encore du miel.

Son processus de vieillissement assure la couleur du rhum blanc

L’étape de vieillissement est l’étape la plus importante et intéressante de tout le processus de fabrication du rhum. La couleur du rhum dépend de cette étape de vieillissement et de sa durée de fermentation. Le rhum blanc, appelé rhum argent ou rhum léger, est fermenté dans des fûts construits à partir de différentes matières. La durée moyenne du séjour de la boisson dans ces cuves est de six semaines pour atteindre son étape de maturation. À la sortie de l’alambic, le rhum blanc peut être directement dégusté, mais pour que son taux d’alcool soit un peu plus léger et pour qu’il atteigne le degré standard défini par les règlements et la législation en vigueur, il doit être adouci à l’aide d’une eau de source. Cette phase, appelée la phase de distillation, est la dernière étape à passer avant la mise en bouteille et la commercialisation du rhum blanc.

Le taux d’alcool que le rhum blanc contient

En ce qui concerne le taux d’alcool, le rhum clair ou rhum blanc, après la fermentation, peut contenir entre 4 et 5 % vol. En moyenne, après la phase de distillation, pour 30 000 litres de jus de canne ou de mélasses versées dans une cuve, il est estimé à avoir 2 200 litres de rhum à 55 % vol. Même si le rhum blanc est assez fort en alcool, qui peut atteindre les 50 degrés, il est très léger avec des saveurs fraîches et fruitées. En général, le rhum blanc est utilisé par les arrangeurs comme l’ingrédient de base pour les fabrications de rhum arrangé, de punch ou de cocktail, en y ajoutant des épices ou des fruits selon le goût sollicité.

Le gin : ce spiritueux qui revient à la mode
Comment apprécier au mieux un bon Cognac ?

Plan du site