Le Whisky sous son meilleur jour

Whisky

La distillation a été remarquée en Egypte vers l’an 3000 avant Jésus Christ. Les Grecs l’ont amélioré en l’année -350. Au fil du temps, elle a été plus mature, et puis le whisky est né durant le 15ème siècle en Irlande et en Ecosse. Aujourd’hui, le whisky est répandu dans le monde entier. Toutefois, il faut savoir différencier les bons des mauvais. Comment reconnaître un bon whisky et dire qu’il est sous son meilleur jour ?

Qu’est-ce qu’un whisky et comment l’élaborer?

Le whisky est une eau de vie obtenue par la distillation de céréales non maltées ou maltées. Pour le fabriquer, il faut 5 étapes. Le maltage, par lequel on trempe l’orge mûre pour que celle-ci puisse germer et que l’amidon se transforme en sucre. Ensuite on sèche le malt vert obtenu. Le brassage consiste à réduire en farine l’orge maltée et a le mélanger avec de l’eau de source. Le mélange sera ensuite, porté à ébullition et brassé durant 6 heures pour obtenir le « wort ». Après cela, la fermentation va permettre d’obtenir un alcool brun de 8 à 9°, nommé wash. En effet, le wort est transféré dans une cuve pendant 3 jours. Et pour que le sucre puisse se transformer en alcool, on doit ajouter de la levure à la matière. Ensuite, la distillation consiste à séparer l’alcool de l’eau, afin d’obtenir le caractère floral ou léger, huileux ou lourd, du whisky. Et enfin, pour que le whisky puisse être sous son meilleur jour, il faut passer par l’étape du vieillissement. Pour ce faire, l’alcool sera mis en fût de chêne pour avoir une coloration et acquérir des arômes particuliers suivant le bois utilisé. Pour en savoir plus sur ces boissons, vous pouvez faire partie d’un whiskey club.

Quels sont les différents types du Whisky ?

Pour reconnaitre un bon whisky, il faut savoir son type. Actuellement, il en existe plusieurs. Il s’agit notamment du pure malt, du single malt, du grain whisky et du blended whisky. Le pure malt, appelé également vatted malt, s’agit d’un whisky obtenu par un assemblage de plusieurs distilleries mais qui doivent tous être des whiskies de malt. En effet, les céréales utilisées devraient tous être maltés, ils peuvent être du seigle, froment, blé ou orge. Cette procédé permet d’obtenir un whisky de grande qualité, typé et facilement reconnaissable à la bouche. En revanche, le single malt est un whisky obtenu par une unique distillerie et d’un seul type de céréale maltée, souvent l’orge. Ce type de boisson à un gout très puissant mais aussi très fin. Ce qui lui donne une identité authentique. Par ailleurs le grain whisky, est élaboré par une seule distillation et à partir de céréales non maltées. Ce genre de whisky sert à faire du mélange pour un blended whisky puisqu’il a un gout très peu prononcé. Enfin, le blended whisky qui est le plus consommé dans le monde, est un assemblage de whisky malt et de whisky grain. Et pour pouvoir reconnaître facilement le bon type de whisky, entrer dans un whiskey club est une bonne idée.

Quel est le degré d’alcool d’un bon whisky ?

Pour qu’un whisky puisse être sous son meilleur jour, on doit aussi considérer le degré d’alcool qu’il renferme. En effet, un véritable whisky doit se composé au minimum de 40% d’alcool. En effet, plus le degré de l’alcool est bas, plus le whisky est aqueuse, et plus le pourcentage d’alcool augmente, la boisson sera savoureux. Effectivement, des spécialistes se sont mis d’accord et ont annoncé qu’un whisky commence à être délicieux à partir de 46°. Vous pouvez en effet, voir ce dosage sur l’étiquette de la bouteille de votre liqueur. En revanche, si vous n’avez pas accès à la bouteille, vous pouvez tout de même reconnaître un bon whisky, grâce à l’odeur de l’alcool que dégage la boisson. En effet, vous ne devez pas le sentir offensivement. Vous devez d’abord détecter les arômes, les notes de bois ainsi que les fruits. Pour confirmer que votre whisky est sous son meilleur jour, il faut également effectuer une dégustation. La présence de l’alcool ne doit pas être si importante et irriter votre bouche.

Quel est l’âge idéal d’un meilleur whisky ?

L’âge du whisky est un critère à prendre au sérieux pour reconnaître les alcools de qualité. En effet, plus le vieillissement dure, plus la liqueur est meilleure. Et pour qu’un whisky puisse être mis en bouteille, il doit être vieilli de 3 ans minimum. Toutefois, l’idéal pour le vieillissement d’un whisky est de 8 à 12 ans. En effet, au-delà de cela, la boisson peut devenir amère et perdre sa saveur. Il faut savoir que la fermentation du whisky s’arrête dès sa mise en bouteille. L’âge du whisky correspond donc à la durée pendant laquelle la boisson est restée dans l’étape du vieillissement.

Solutions pour se faire livrer son apéro à Paris en quelques minutes
Formation hygiène alimentaire en ligne